Violence contre les femmes : Pas d’exception européenne

posted Modifié @ Auteur

En dépit des nouvelles lois durcissant les peines pour ceux qui tuent leur partenaire, les cas de féminicide en Europe restent préoccupants.

Un tiers des femmes déclare également avoir subi, au moins une fois dans leur vie, une forme de violence, d’ordre physique ou sexuel. 11 % des victimes, seulement, osent dénoncer l’agression aux autorités. C’est ce qu’il ressort du rapport Combating violence against women de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe , publié en novembre 2016. Dès lors, le risque que court une femme du Honduras d’être victime d’un féminicide, commis par son compagnon ou dans le cercle familial, est 40 fois plus élevé que celui couru par une citoyenne d’un pays d’Europe occidentale.

Ce que disent les données

Cliquer sur un pays [Ce que disent les données] pour visualiser le nombre de féminicides total et par auteur. Le graphique suivant présente les pays où le taux de féminicide est le plus élevé. Il convient de mentionner également la Hongrie, la Bosnie et la Croatie, où le taux est supérieur à la moyenne européenne.

Différents types de féminicide

Le graphique ci-dessus [Différents types de féminicide] présente dans le détail l’incidence des féminicides commis par le compagnon ou l’ex-compagnon, en les comparant avec les cas de féminicide commis par un membre de la famille de la victime .

Les instruments de lutte contre le féminicide

Les premiers pas dans ce domaine ont été accomplis en 1979, avec la signature de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes . Cette convention a été suivie par l’adoption de la plateforme d’action de Pékin en 1995. Cette question fait l’objet d’un débat intense dans certains pays européens, dont l’Italie, et au niveau européen en général. Le colloque annuel sur les droits fondamentaux au sein de l’Union européenne, organisé les 20 et 21 novembre derniers à Bruxelles, mettait l’accent sur les droits des femmes.

Au cours de cette réunion, la commissaire à la Justice, aux Consommateurs et à l’Égalité des genres, Vĕra Jourová, a mis en avant l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes.

Violence contre les femmes : Pas d’exception européenne

En dépit des nouvelles lois durcissant les peines pour ceux qui tuent leur partenaire, les cas de féminicide en Europe restent préoccupants. 43 600 : il s’agit du nombre de femmes et de jeunes filles tuées en 2012, dans le monde entier, par un compagnon, un ex-fiancé ou un membre de la famille.



femme, violences