En Mauritanie, les filles esclaves de 9 ans sont violées

posted Modifié @ Auteur

Descendant d’esclaves, Biram Dah Abeid lutte pour son abolition en Mauritanie à travers ses témoignages. Le candidat à la présidentielle dénonce « la chose la plus abjecte qui existe »: « Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable. Dès l’âge de 8-9 ans, les filles ont déjà toutes été violées plusieurs fois par le maître, ses fils, son chauffeur et son hôte de passage. » Biram Dah Abeid était l’Invité du samedi de LaLibre.be le 23 février 2017.

« En Mauritanie, les filles esclaves de 9 ans sont violées par le maître, ses fils, son chauffeur ou son hôte de passage »

Accusations de viols : les avocats de Tariq Ramadan portent plainte pour subornation de témoin, Caroline Fourest visée Une plainte pour subornation de témoin a été déposée jeudi par les avocats de l’islamologue et théologien suisse controversé Tariq Ramadan, lui-même visé par deux récentes plaintes pour viol, a-t-on appris de source proche de l’enquête.


En Mauritanie, « l’esclavage est un commandement de Dieu »

L’esclavage en Mauritanie concernerait environ 150 000 personnes soit 4 % de la population en 2014. Cependant, les autorités tentent officiellement d’éradiquer ce phénomène. La Rapporteuse spéciale de l’ONU sur les formes contemporaines de l’esclavage Urmila Bhoola a salué le 21 août 2015 les mesures adoptées par le gouvernement mauritanien pour éradiquer toutes les formes d’esclavage dans le pays. En effet, la nouvelle loi rectifie et endurcit les peines de celle de 2007 incriminant l’esclavage mais qui n’avait pu être appliquée en raison du coup d’État de 2008. Néanmoins, la veille, le 20 août 2015, Biram Dah Abeid, figure emblématique de la lutte contre l’esclavage, était condamné en appel à 2 ans d’emprisonnement.


enfance, violences