Sommet UA-UE à Abidjan: vers une «initiative euro-africaine» sur les migrations

posted Modifié @ Auteur

3 000 migrants ont disparu en Méditerranée depuis le début de l’année. 164 000 sont arrivés par la mer en Europe, les trois quarts en Italie, selon les dernières statistiques publiées par l’OIM. Malgré des chiffres en baisse par rapport à 2016, la question constitue toujours un enjeu colossal pour l’Europe qui a du mal à gérer cet afflux, comme pour l’Afrique qui voit sa jeunesse fuir massivement le continent. Depuis des semaines et la diffusion des fameuses images de migrants vendus aux enchères, cette question est remontée en tête des préoccupations des gouvernements africains. La question migratoire est d’ailleurs l’un des deux grands thèmes du sommet Afrique-Europe qui s’ouvre pour deux jours à Abidjan.

La traite des êtres humains en Libye est un fléau que les ONG ne cessent de dénoncer depuis des années. Les images de CNN, sur lesquels nombre de dirigeants européens et africains ont feint de découvrir une réalité, ont eu le mérite de relancer le débat sur les responsabilités et les méthodes. Sur le papier cette politique semble donner des résultats puisqu’à en juger par les derniers chiffres publiés par l’OIM, le nombre de migrants arrivés en Europe par la mer a été plus que divisé par deux par rapport à l’an dernier .
Smugglers in Libya are auctioning migrants off as slaves. At a property outside Tripoli, CNN’s Nima Elbagir witnessed a dozen men go under the hammer in the space of minutes.

« Responsabilité partagée »

Certains dirigeants n’hésitent pas à pointer la responsabilité de l’Europe dans ce drame. Pour le président de la Commission de l’Union africaine, il faut désormais se concentrer sur des solutions en amont du cas libyen.

Aider à leur retour

En octobre, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides a commencé à identifier dans deux pays de transit, le Niger et le Tchad, les migrants susceptibles d’obtenir le statut de réfugiés en France. Ils pourraient être 3 000 en deux ans à l’obtenir avec ce programme. Quant aux migrants déboutés, ils devront être reconduits dans leur pays, avec le concours de l’Organisation internationale des migrations.

RFI – Par Pierre Pinto Publié le 29-11-2017 Modifié le 29-11-2017 à 11:40 – Resoomer

Sommet UA-UE à Abidjan: vers une txt_quote_double_openinitiative euro-africainetxt_quote_double_close sur les migrations – RFI

Devant les 800 étudiants réunis, mardi 28 novembre, dans un amphithéâtre de l’université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou au Burkina Faso, le président français Emmanuel Macron est revenu d’emblée et longuement sur ces images qui ont suscité une onde de choc diplomatique et politique en Afrique, évoquant txt_quote_double_open un crime contre l’humanité txt_quote_double_open, txt_quote_double_open stade ultime d’une tragédie que nous avons laissé prospérer sur les routes de la nécessité txt_quote_double_open.



déplacés, projets