Mali : Bulletin humanitaire, janvier-février 2018

posted

© UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs | Published on 28 Feb 2018

FAITS SAILLANTS

Les humanitaires ciblent 36 pour cent des personnes dans le besoin en 2018. 800 000 personnes seront en insécurité alimentaire durant la période de soudure. Plus de 670 écoles sont fermées dans le nord et le centre du pays. Les victimes civiles des engins explosifs improvisés (EEI) augmentent. Les incidents sécuritaires affectant les humanitaires ont presque doublé entre 2016 et 2017.

CHIFFRES CLES

  1. de pers. ciblées par le Plan de réponse humanitaire de 2018 1 500 000

% de malnutrition aiguë sévère (2%= seuil d’urgence) (SMART 2017) 2,6%

  1. de pers. retournées (CMP 31 janvier 2018) 526 000
  1. de réfugiés maliens (HCR au 28 février) 134 452

FINANCEMENTS

  • 263 millions Fonds requis (en USD) pour le Plan de réponse humanitaire en 2018
  • 4% Taux de financement
  • 263 millions de dollars recherchés en 2018

4,1 millions de personnes dans le besoin

La population ayant besoin d’assistance humanitaire, en 2018, est estimée à 4,1 millions de personnes selon l’aperçu des besoins humanitaires (HNO), soit 400 000 personnes de plus qu’en 2017. Cette augmentation est liée, entre autres, aux conséquences du déficit pluviométrique, de la décrue précoce du fleuve Niger, de l’insuffisance des financements reçus en 2017 mais également de l’extension de l’insécurité du nord vers certaines parties des régions au centre du Mali.

1,5 million de personnes ciblées par les partenaires humanitaires

Cette année, les partenaires ciblent 1,5 million de personnes, soit 36 pour cent de la population dans le besoin, à travers le Plan de réponse humanitaire (PRH) lancé le 14 février à Bamako. Le PRH s’articule avec les différents plans et programmes humanitaires de l’Etat dans une dynamique de complémentarité afin de répondre aux besoins les plus urgents des communautés affectées et de renforcer leur résilience.

Au total, 263 millions de dollars sont recherchés pour la mise en oeuvre des projets contenus dans le PRH. Sur cette requête, près de 40 pour cent sont destinés au secteur de la sécurité alimentaire.

Au 2 mars, le PRH du Mali n’était financé qu’à quatre pour cent, soit des contributions estimées à un peu plus de neuf millions de dollars. A la même date, des financements de l’ordre de 37 millions de dollars ont été alloués à des projets en dehors du PRH. Pour rappel, les organisations humanitaires recherchaient, en janvier 2017, à travers leur appel initial, 293 millions de dollars. Cet appel a été revu à la hausse à mi-parcours pour atteindre 305 millions de dollars. Au 31 décembre 2017, grâce aux contributions des donateurs, 135 millions de dollars, soit 44 pour cent des fonds requis, ont été mobilisés. Malgré l’insuffisance des financements, des réalisations importantes ont été effectuées par les partenaires humanitaires en appui aux actions du Gouvernement. De façon non exhaustive, les interventions des organisations humanitaires, ont permis à un million de personnes de bénéficier de soins de santé, à 424 000 enfants d’accéder à l’éducation, à 519 000 personnes de recevoir un appui agricole ou en élevage, à 194 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère d’être traités, à 456 000 personnes d’accéder à une source d’eau potable et à 2 900 survivants des violences basées sur le genre de recevoir un soutien. Un meilleur financement permettra de faire plus cette année et réduire la vulnérabilité des communautés affectées. Depuis 2015, les appels de fonds des organisations humanitaires intervenant au Mali dans le cadre du PRH peinent à atteindre 50 pour cent des fonds requis.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA’s activities, please visit http://unocha.org/.

par
categories