Mali - Les paysans face à l'accaparement des terres

posted


Au Mali s’est tenu fin mars dans la ville de Ségou le Village des sans terre une initiative de dialogue avec les autorités, lancée par des organisations paysannes pour dénoncer l’accaparement croissant des terres.



  • Les communautés villageoises dénoncent l’action de grands groupes nationaux et étrangers qui achètent des terres au mépris des droits des communautés villageoise.

  • Mais le Mali a récemment fait évoluer la loi, et les organisations paysannes espèrent que la situation va changer. Trois journées de débats et de rencontres entre agriculteurs et autorités durant lesquelles on se dit les choses franchement.

Dialoguer avec les agriculteurs

Les cas d’accaparement sont nombreux au Mali et les violences qui en résultent sont parfois meurtrières comme en décembre 2017 quand deux agriculteurs de la sous-préfecture de San ont trouvé la mort dans des heurts avec la gendarmerie.

  • « Cela été la raison de cette loi sur le foncier agricole qui met explicitement tout un système en place, un mécanisme qui met au coeur les villages à travers des commissions foncières villageoises, qui vont pour la première fois elle-même délimiter leur terroir. » L’accaparement des terres et le sentiment d’injustice qui en découle contribuent à renforcer la défiance des populations.

par
categories ,