Mali - l’insécurité persiste

posted



Dernière attaque en date, rapporte Le Républicain Mali à Bamako, : avant-hier lundi, deux militaires maliens sont morts dans deux attaques différentes au Centre et au Nord. Un caporal a été abattu par des inconnus à Tombouctou. Le même jour, un adjudant-chef était tué dans l’attaque du poste de contrôle de Zanbougou, localité située à une trentaine de kilomètres de Ségou. Et la semaine dernière, des terroristes avaient assassiné un sous-officier de la Gendarmerie de Sévaré.

Les militaires, sur le théâtre des opérations, où ceux de garde devant un camp ou une administration, s’adonnent à des pratiques peu orthodoxes. Ils sont nombreux à se faire attaquer par surprise quand ils sont concentrés sur leurs téléphones portables, leur arme déposée quelque part. Ce laxisme, conclut le journal, il est grand temps que la hiérarchie militaire et les autorités en prennent conscience afin de le dissiper ou à défaut de l’endiguer.

Exactions ?

Amnesty qui dénonce aussi le fait que des civils aient été pris sous des tirs croisés, subissant des disparitions forcées et des homicides illégaux imputables à l’armée, mais aussi des attentats à la bombe au bord des routes et des enlèvements perpétrés par des groupes armés.

Edouard Philippe attendu de pied ferme…

  • Le drapeau français avait été déchiré. Par ailleurs, poursuit Info Matin, les Français auraient informé le pouvoir malien que la visite au nord du Mali était exclusivement réservée à la force Barkhane et qu’aucune récupération politique de la part du pouvoir malien ne serait tolérée. Le Premier ministre français se paye le luxe de proférer des intimidations aux autorités nationales. Que fait la France des libertés démocratiques consacrées par la constitution de notre pays ? Cette France qui continue de jouer au gendarme en Afrique contrairement à ses propres promesses, et qui joue au deux poids deux mesures.

Puisque les manifestants, à part de bruler le drapeau d’un État partenaire, n’ont rien fait d’anormal, estime le quotidien malien, sauf que de décrier l’inefficacité de la force Barkhane.

par
categories