Quand le viol n’est plus un crime

Publié le Modifié le

Quand le viol n’est plus un crime

En France, de 60 à 80 % des affaires de viol poursuivies ne sont pas examinées par les cours d’assises, où sont jugés les crimes, mais par les tribunaux correctionnels, comme des délits. Une pratique nécessaire pour lutter contre l’encombrement des assises, selon le ministère de la justice.


Proposé par
Catégories