Du mont Sinjar à l’est de la France : le prix de l’exil pour les femmes yazidies

Publié le Modifié le


Durant l’année 2019, une centaine de femmes yazidies accompagnées de leurs enfants sont arrivées en France par petits groupes afin d’y démarrer une nouvelle vie en sécurité.

France 24 a suivi les premiers pas en France de ces femmes et de ces enfants qui reviennent de l’enfer.

Tout a commencé par le combat de Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle de l’organisation État islamique (EI) et prix Nobel de la paix en 2018.

Elle convainc Emmanuel Macron d’accueillir en France des femmes yazidies, toutes veuves, ainsi que leurs enfants, afin de leur offrir un avenir là où chez eux, ils n’en ont plus.

Comme les autres rescapées yazidies, Soma, Gulan et Mina sont analphabètes et viennent de familles rurales. Installées dans l’est de la France, elles sont épaulées par une équipe de l’association Habitat et humanisme dans leurs démarches administratives et dans leurs questionnements face à cette nouvelle culture qu’elles découvrent.

Pour des raisons de sécurité, nous n’avons pas pu filmer les visages de ces femmes et de leurs enfants.


Proposé par
Catégories ,