Stabiliser le Mali - questions diverses

posted Modifié @ Auteur

Map and statistical information with smartwatch background Free Photo
https://image.freepik.com/free-photo/map-and-statistical-information-with-smartwatch-background_1134-389.jpg


Questions posées à Madame la Docteure Niagalé Bagayoko-Penone responsable dans le projet de la RSS.
Nous la remercions pour les réponses apportées.



Banque d’experts BAGAYOKO-PENONE, Dr. Niagalé

Chercheure, spécialisée en Sécurité et Développement à l’Institute for Development studies (IDS), Université du Sussex, Royaume-Uni Réforme du secteur de sécurité en Afrique francophone – Évolutions de la Politique Européenne de Sécurité et de Défense – Formation des militaires africains au maintien de la paix – Missions de Petersberg – Politiques de sécurité française et américaine en Afrique – Politiques de prévention et de gestion des conflits de l’Union européenne en Afrique – Renforcement des capacités Niagalé Bagayoko-Penone est docteur en Science politique, diplômée de l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Paris.


Financement du projet

Quelles sont les entités alimentant les différentes ressources financières et/ou apportant des aides d’autres natures ?

En jouant l’avocat du diable, la question est de savoir quel est le gain espéré après un tel pari :
obtenir que les parties fassent la paix ?*

  • Comme l’indique le titre du projet, l’objectif est de réfléchir au moyen de stabiliser le Mali, conformément au mandat de la MINUSMA. De nombreuses initiatives visent en effet à encourager certaines des partie à faire la paix, en l’occurrence la CMA et la PLATEFORME.
    En revanche, il est tout à fait exclu par la communauté internationale et, dans une moindre mesure, par le gouvernement malien de faire la paix avec les groupes terroristes, notamment avec les groupes djihadistes regroupés dans le cadre du GSIM.

En effet, faire une guerre donne toujours des flux économiques pendant et après. En effet, une véritable économie locale s’est mise en place autour de l’immense manne apportée par les projets et programmes financés par les partenaires internationaux du Mali.

Ressources pour obtenir les données factuelles et autres statistiques

Combien de personnes contribuent à créer les bases de connaissance ?

  • L’équipe de recherche et les noms des chercheurs impliqués dans le projet sont précisés dans le document posté sur le site internet de l’UQAM. {ou bien ici)

Quelles entités sont pourvoyeuses d’informations ?

  • Les acteurs sur le terrain aussi bien les services et les agences étatiques que les partenaires internationaux présents sur le terrain.

Comment vérifier que les informations sont conforment à la réalité ?

  • Les données sont de première main car collectées sur le terrain et croisées avec la documentation existante.

Qui effectue les validations des données collectées ?