Star Wars, la mythologie accompagne la réalité historique

posted Modifié @ Auteur


Palpatine devant le Sénat Galactique

Palpatine devant le Sénat Galactique

Organisation de la résistance

Les derniers partisans de la République décident de résister et de former une rébellion. Star Wars n’est pas une saga qui cherche à ré-inventer un système politique mondial, elle tend plutôt à refléter des situations existantes et à les intégrer dans un univers fictif. Il faut avoir une certaine vision du monde pour prononcer cette phrase aux États-Unis. Ce n’est cependant pas la vente des droits de l’auteur à la société Disney qui empêchera Star Wars de nous présenter le reflet de nos propres perceptions en termes de conflictualités.

La saga des années 1980

La première saga Star Wars, sortie entre 1977 et 1983, retrace le parcours d’un jeune Jedi, Luke Skywalker, et d’une rébellion qui veut renverser l’Empire galactique, un régime politique totalitaire. Il y a donc un décalage entre ce que le film et son créateur voulaient véhiculer et la manière dont il a été interprété et utilisé dans un contexte politique particulier. Dans les films suivants, les rapports de force et la nature même des acteurs évolueront logiquement, puisque notre monde aura fortement changé entre le début des années 80 et les années 2000.

La saga des années 2000

On pourrait aller plus loin en imaginant que le rôle néfaste de la Fédération du commerce dans Star Wars fait écho à l’impact de l’économie de marché dans nos démocraties. L’auteur avait peut être à cette époque une perception différente de ces mouvements.

Les premiers films du milieu des années 2010

Ce film se déroule juste avant l’épisode IV, ainsi on peut retrouver certains personnages mythiques, comme Dark Vador ou la princesse Leïa Organa. Si les deux camps ne s’affrontent pas ouvertement, ils sont suffisamment éloignés dans leurs opinions politiques pour ne pas s’unir réellement. Pour développer notre analyse, utilisons l’exemple de la Syrie, on pourrait également prendre celui de l’Irak, du Yémen ou de la Tchétchénie.
Terroristes ! Un qualificatif largement utilisé aujourd’hui dans la communication des États en difficulté, voire défaillants, face à des armées rebelles .

La perception globale de notre monde

Dans une perspective qui chercherait à transcrire notre vision des rapports politiques et géopolitiques mondiaux, Star Wars se révèle être la saga cinématographique de science-fiction la plus ambitieuse de son époque. Dans l’article, le monde occidental est évoqué de manière homogène. En effet, nous n’aurions pas le temps pour ce type de format de traiter la perception de chaque État occidental, il faut donc s’appuyer sur une perception générale.

Rédacteur géopolitique pour Les Yeux du Monde. Formé à l’Université Catholique de Louvain, Fabien Herbert est journaliste et analyste spécialisé en relations internationales. Il s’intéresse notamment au monde russophone et au Moyen-Orient.
@FabienHerbert


RESOOMER – Licence Creative Commons.


Évolution de la perception des conflits dans Star Wars – Les Yeux du Monde

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, une république démocratique se transformait en un Empire autoritariste. Les derniers partisans de la République décident alors de résister et de former une rébellion. Voici brièvement le contexte politique de la saga cinématographique Star Wars.



géopolitique, gouvernance