Mineurs migrants : détenus dans les prisons d’Europe

Publié le Modifié le

Alexia Barakou

Les pays européens ne sont pas autorisées à détenir d’enfants de moins de 13 ans. Mais cette limite d’âge ne s’applique pas aux enfants demandeurs d’asile. En Pologne par exemple, chaque année, jusqu’à 200 enfants n’ayant commis aucun crime sont envoyés dans des centres de détention fermés. En Grèce, un adolescent a récemment été assassiné dans la « zone sécurisée pour mineurs » d’un camp de réfugiés, et un bébé de neuf mois est mort de déshydratation.

Investigate Europe a passé trois mois à enquêter sur la détention d’enfants migrants en Europe. Nos reporters ont découvert que des enfants vivaient dans des conditions dangereuses à l’intérieur de camps surpeuplés, n’avaient pas accès à une éducation adaptée et manquaient de soins médicaux essentiels.

La nouvelle politique européenne concernant les réfugiés: repousser les limites des frontières extérieures

Pendant que les centres pour demandeurs d’asile du nord de l’Europe fermaient leurs portes, 40 000 enfants et adultes restaient entassés dans les camps de réfugiés des îles grecques, dans des conditions dangereuses et insalubres.

Proposé par
Catégories ,